archives > Etre accompagnée dans votre développement >

Création et développement de l’entreprise, quelles aides ?

Une conférence animée par Pascale de Montfaucon, le 22 mars 2010, à l’ESC de Brest

« Il faut faire ressortir un état d’esprit, aller de l’avant, être ambitieuse et ne pas avoir peur. Les aides financières existent, vous pouvez en bénéficier. » Pascale DEMONTFAUCON, co-fondatrice, DRH, responsable qualité et financement de l’entreprise AGRAUXINE, entreprise spécialisée dans les engrais biologiques a fait le point devant les 34 femmes chefs d’entreprise réunies à l’ESC Bretagne Brest sur les aides existantes en matière de création, d’embauche et de développement d’entreprise.

Les aides à la création d’entreprise

Première chose : comprendre les objectifs qui sont derrière l’aide et voir si le projet peut y répondre. Quelque soit la problématique, il est possible de trouver une mesure qui corresponde à vos besoins.

  • Les nouveaux prêt à taux zéro et sans garantie Nacre (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise)
  • Les versements des allocations chômage sous forme de capital
  • Les prêts d’honneur accordés par les fondations, associations...
  • Les concours : ils sont intéressants car cela est un relai en termes d’investissement. Exemple : le concours Jeune Chambre économique, le concours Oséo, le concours émergence pour les petites entreprises, le concours Cré Acc...
  • Le dispositif défi jeune : bourse pour les jeunes entrepreneurs entre 18 et 30 ans, le montant peut aller de 2000 à 6000 euros.
  • Les crédits solidaires accordés par l’Adie, la Nef ou les caisses solidaires.

Pour savoir ce que vous pouvez obtenir, il faut se référer à la loi de finances de 2004 : il est possible par exemple de cumuler le crédit impôt recherche avec les exonérations d’impôt sur les bénéfices accordées aux Jeunes entreprises innovantes. Pour cela il faut remplir quelques conditions comme employer moins de 250 personnes, avoir une entreprise de moins de 8 ans ou encore réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 40M€.

les aides à l’embauche

De nombreuses mesures existent pour l’embauche d’un demandeur d’emploi :

  • Contrat de professionnalisation : exonération des Charges Sociales + prime de 2000€
  • Contrat d’insertion RMA : aide mensuelle équivalente au RSA
  • Contrat d’avenir : exonération des Charges Sociales et aide à l’embauch, qui correspond au RSA et à une aide de 1500€ si transformation du poste en CDI
  • Contrat Initiative Emploi : aide mensuelle de 25 à 47% du SMIC pendant 1 an
  • Contrat d’accompagnement dans l’emploi.

L’embauche de jeune est également aidée : la prime est de 3 000€ si on recrute un jeune stagiaire en Cdi.

Il est important de bien se renseigner au près de pôle emploi pour connaitre les avantages liés à chaque situation.

Les aides aux développements

Financement de l’innovation

Il est nécessaire de contacter OSEO innovation et les technopôles pour bien s’informer.

Plusieurs aides sont mises à la disposition des entrepreneurs qui désirent développer leurs entreprises innovantes :

  • Les projets européens : le fonds européen de développement régional (FEDER).
  • Les financements pour les projets innovants : aides, accompagnement, expertise, mise en relation...
  • Les financements bancaires.

Financement du développement international

Les partenaires possibles sont OSEO, COFACE UBIFRANCE, impôts, conseil général et la région Bretagne.

De plus certaines mesures sont intéressantes pour s’implanter plus facilement à l’international ou développer ses exportations comme le prêt pour l’export, le contrat de développement à l’international, le SIDEX : c’est une aide pour financer une mission sur le marché étranger, remboursement de frais de transport, d’hébergement et de temps de travail.

Le Volontaire International Entreprise (VIE)

C’est une personne qui est embauchée pour soutenir la prospection de nouveaux marchés ou mettre en place une structure à l’étranger. (Salaire entre 1200 et 2800€, CDD de 6 à 24 mois).
Certaines structures comme UBIFRANCE ou la région Bretagne peuvent accorder des subventions.

En synthèse, il faut :

  • anticiper toutes les aides, subventions car elles ne sont accordées que sur dossier.
  • s’informer de chaque changement de situation, d’évolution.
  • être méthodique : préparer soigneusement les dossiers, classer les factures, penser à devoir justifier les dépenses engagées au cours du programme...

Bon courage !

le 27 mai 2010 par gwenn