Nos accompagnements > Accompagnement à l’international > Projet B NEW > Newsletter 1 - Juillet 2012 - Version française >

Lancement du projet européen B-New pour l’entreprenariat féminin

Newsletter-B New - Article 1 - Version française

Le lancement du projet européen B-New cofinancé par le FEDER a eu lieu le 3 avril 2012 à Quimper en présence de Pierre Maille,Président du Conseil général du Finistère et de Michael Quernez, Vice-Président. Ce projet, piloté par le Conseil Général du Finistère, compte cinq partenaires français et deux anglais. Ce projet s’intéresse particulièrement à la création d’entreprises par les femmes. C’est la raison pour laquelle plusieurs femmes dirigeantes d’entreprises ont été invitées à témoigner de leur expérience.

4 femmes entrepreneures témoignent de leur parcours et expérience des réseaux

Pascale Demontfaucon, de PDM Consultant, a dirigé la société Agrauxine,et est venu témoigner de son expérience en tant que dirigeante. Aujourd’hui dirigeante de PDM, elle conseille les entreprises dans l’utilisation du Crédit Impôt Recherche. Le soutien du réseau Entreprendre au Féminin lui a permis de mutualiser et d’échanger sur son expérience professionnelle mais aussi personnelle de femme entrepreneure : « Une bouffée d’oxygène et une mise en réseau utiles quand on se lance dans l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, en tant que membre du comité stratégique d’Entreprendre au Féminin, je transmets mon expertise à de jeunes dirigeantes d’entreprises en développement. C’est toute la pertinence d’un réseau de femmes. »

Sophie Deniel co-dirige la société Bookbéo à Brest, une entreprise innovante qui inclut des contenus vivants dans des documents imprimés grâce aux QR codes « Il n’est pas facile de porter un projet innovant et technologique : en tant que femme, il faut convaincre encore d’avantage ! J’avais une idée qui me tenait à cœr, mais il fallait trouver des solutions techniques pour la développer » .Sophie a soumis son projet à l’Ecole Télécom Bretagne qui lui a ouvert les portes de son incubateur. Aujourd’hui Bookbéo compte 5 personnes et continue de se développer.

Anne-Sophie Le Gallic de Fifi Bastille, entreprise basée à la pépinière d’entreprises de Saint-Brieuc Agglomération, conçoit des accessoires de mode « Pour enfants et mamans pas sages ». Son intervention s’est focalisée sur la problématique de la conciliation des temps de vie : « Tout est une question d’organisation pour pouvoir tout faire et le soutien du conjoint est indispensable. En revanche, le monde de la mode étant plus féminin, le ressenti par rapport à mon projet a été sans doute plus favorable que celui réservé à une entreprise technologique créée par une femme » .

Anne Duncan de Renergy Marine, entreprise briochine, a créé avec son mari un système de navigation de bateau qui permet de réduire la consommation de carburant et d’améliorer la manœvrabilité. « Dans le milieu de la mer, plutôt masculin, l’aide de mon mari avec qui je dirige la société est indispensable. Et cela est aussi vrai face aux financeurs ! » .

Face à ces barrières que rencontrent les femmes, l’objectif de B-New consiste pour l’essentiel à favoriser l’entrepreneuriat des femmes qui ne représentent aujourd’hui qu’un tiers des créations d’entreprises, aussi bien en France qu’en Grande-Bretagne.

Ainsi le projet s’attachera à analyser les freins rencontrés par celles qui souhaitent créer leur entreprise et créera un réseau transmanche de femmes chefs d’entreprises afin qu’elles puissent échanger et partager leurs expériences.

  • Pierre Maille, Président du Conseil Général entouré de Mikaë l Quernez, Vice Président chargé de l’Insertion et l’Economie et d’Aline Chever, animatrice du programme BNEW

  • Pascale Demontfaucon (PDM Consulting) explique l’importance du travail en réseau

  • Sophie Deniel (Bookbeo) souligne l’importance de l’accompagnement

  • Partenaires associés au programme et femmes chefs d’entreprise àl’écoute

http://www.entreprendre-au-feminin.net/

le 17 juillet 2012 par Gaëlle Vigouroux