archives > Samedis Créateurs >

Manager au féminin, diriger autrement

« l’émergence des valeurs féminines dans l’entreprise met en valeur une nouvelle forme de management exercée essentiellement par les femmes. Cependant, ces valeurs traditionnellement de l’apanage des femmes peuvent devenir des modes de managements pour les hommes aussi »

La répartition des rôles est ancrée dans l’inconscient et produit des stéréotypes.

Dans chaque être il y a un côté féminin et un côté masculin qui est plus ou moins développé .

La sphère privée et la sphère publique :

On distingue

- la sphère privée qui a à voir avec la famille, la solidarité, l’empathie, l’affection, les sentiments, les croyances.

- la sphère publique où se jouent la lutte pour la survie, la compétition , le challenge, l’ esprit de clan, la notion de chef de meute.

Il en découle des systèmes de valeurs différenciés car fondés sur des besoins très différents.

Les valeurs dites "féminines "

Les valeurs dites féminines découlent de la sphère familiale :

 Autre vision du pouvoir

 Autre regard sur l’autre

 Autre façon d’appréhender le temps

Les valeurs dans l’entreprise

Le modèle masculin y est dominant

Trois solutions pour la femme :

 Se fondre dans le modèle masculin

 Déployer de l’énergie pour s’adapter

 Vivre en complémentarité

La plue value féminine

Les femmes sont moins avides de pouvoir, c’est aussi parce qu’elles ont moins l’habitude de ce pouvoir. Elles sont davantage dans le faire (notion de choix), délégation, travail en réseau, sous traitance. Elles privilégient la concertation dans la prise de décision.

Les femmes sont plus lentes dans la prise de décision : plus de réflexion et de concertation, c’est souvent critiqué.

Qu’est ce que la femmes apportent à l’entreprise :

 Plus d’écoute, de dialogue, de pragmatisme

 Gestion du temps « culte de la compétence et non de la présence »

Le rapport au temps

 Intégrer la création d’entreprise dans le quotidien, dans le projet de vie

 Dans l’entrepreneuriat le temps est autre : à vous de vous l’approprier

4- Comment manager son projet au féminin ?

1. Est-ce qu’on est prête ?

Qu’en est il du rapport à l’argent (c’est souvent un frein)
A-t-on finalisé le Business Plan ?(c’est obligatoire pourtant c’est de la science fiction !)

2. Analyse de ses forces et de ses faiblesses

Les difficultés générales et les difficultés spécifiques : relations familiales, le patrimoine, le parcours professionnel.

l’entreprise cela nous fait changer. Est-ce que notre entourage est prêt ?
La Motivation du compagnon est essentielle dans le temps.

Il convient d’ être vigilante concernant la culpabilité que nous renvoie la société.
Il faut prévoir un lieu tranquille pour travailler

3. Evaluer les chances de réussite

Des atouts contextuels et généraux

Des atouts spécifiques :

 Rêver son projet

 Evaluer ses capacités

 Combler les manques

 Ne pas se sous estimer

« On ne naît par entrepreneure on le devient »

Faire de son projet de création un projet de vie : on crée pour se faire plaisir, c’est un lieu d’épanouissement, compter sur la force de votre famille

4. Inventer le temps

Une nouvelle organisation suppose de nouveaux temps.

Il convient de développer des méthodes et des outils de gestion : Tableaux de bord à la semaine et à l’année

l’Organisation par agenda / planning (Plan compta, TVA, courrier, mail fournitures, Vacances,....) est d’une grande utilité.

Il est intéressant de poser des indicateurs, d’ analyser son temps.

Le temps il faut qu’il soit du temps payant : combien me rapporte 1h /1 journée / 1 semaine

« Ne jamais remettre à demain ce qu’on peut faire le jour même »

5. Croire dans son projet et se donner les moyens

Quelques conseils :

Ne jamais baisser les bras, quand ça va mal : aller se ressourcer dans le réseau professionnel (cela redonne le moral,permet de se redynamiser,...)

Participer activement à son projet : même si on délègue on reste le maître d’œvre. « Gérer c’est décider »

Choisir vos associés (attention à l’affect, deuxième cause de cessation d’activité,...)

Choisir et gérer vos partenaires, vos interlocuteurs. Exemple : pour choisir un expert comptable ou un service de communication, ne pas hésiter à faire un appel d’offre, regarder la concurrence. Cela vous oblige à écrire et à clarifier votre demande

Vos réseaux : les cultiver, en créer...

Les réseaux permettent de sortir de l’isolement, de s’ouvrir, de créer de nouveaux modèles, d’élargir nos esprits. Ce sont de merveilleux tremplin pour communiquer sur son entreprise et d’échanger sur les bonnes pratiques.

le 6 mai 2004