archives > Samedis Créateurs >

Samedi 15 mai : un samedi de Kerliver studieux et convivial sous le soleil !

c’est dans le cadre champêtre et ensoleillé du manoir de Kerliver que s’est tenu samedi 15 mai, un séminaire sur le thème : :"Diriger autrement, les nouvelles formes d’entreprise à haute valeur humaine". Ce rendez-vous a réuni environ 25 personnes, majoritairement des femmes porteuses de projet, accompagnées, pour certaines, de leur conjoint.

Une vision partagée de l’entreprise

l’intervention de Jean Luc Le Gall et Jean Jacques Gaudiche ( du cabinet "Le Gall et Gaudiche" à Quimper )a balayé, au cours de la matinée, les limites du modèle cartésien appliqué à la gestion d’une entreprise et principalement fondé sur les résultats quantitatifs. Il semble que l’approche intuitive, fondée sur les logiques intentionnelles, est plus empirique et adaptée à notre réalité. Cette approche permet de développer plus de créativité et d’imagination.

Selon ces consultants, s’appuyer sur la motivation des acteurs, le sens de l’action et les valeurs, génère sur le long terme des résultats économiques plus performants que l’approche cartésienne. Le dirigeant, tel un homme orchestre, se doit de travailler avec ses collaborateurs sur une vision partagée du sens de l’entreprise. Il s’inscrit dans une logique de management participatif.

Les participantes ont été très intéressées par les divers points de repère apportés par exemple sur la façon de définir un profil de poste, l’entretien d’embauche, l’accueil du nouveau collaborateur, la délégation...
Quelques clés pour identifier les facteurs de réussite du manager ont été évoquées.

Des nouvelles formes d’entreprise

l’après midi a été consacrée à deux témoignages sur de nouvelles formes d’entreprise. Colette Rodet, cogérante de la coopérative d’activités " Chrysalide" à Pont l’Abbé, ainsi que Valérie Viel qui exerce son activité de conseil en gestion commerciale sous statut de portage salarial, au Technopole de Brest Iroise, nous ont exposé chacune les raisons de leur choix, les caractéristiques de leur statut, les avantages, les limites etc..

Des séminaires pour se rencontrer

Lors de la pause de la mi-journée s’est tenu un " speed meeting business". Cette technique américaine consiste à demander aux participantes par petits groupes (4 ou 5) de se présenter, elle et leur entreprise, en l’espace d’une minute. Cela permet de romptre la glace, faire connaissance, et poursuivre ensuite les échanges au cours du repas.

Anne Marie, dirigeante de la société " Anne-Marie Paëlla "
avait préparé un délicieux " Chili con carne " , puis a disposé de quelques minutes également pour présenter son activité et son entreprise.

Ce " samedi de Kerliver" était le cinquième du nom et confirme par son affluence régulière et l’enthousiasme des participantes que ces formes de rencontre qui mêlent convivialité, affaires et sujets de réflexion, répondent bien aux attentes des femmes créatrices ou en création d’entreprise.

Vous trouverez très prochainement sur ce site une synthèse complète de ces interventions.

le 18 mai 2004 par Claire Méheut